Règles de ponctuation et de typographie

Sommaire

Avertissement

Il est difficile de parler d'une typographie, tant les usages peuvent être différents. Non seulement les ouvrages traitant de de la matière peuvent donner des avis divergents sur certains points, mais de plus sans sortir de ce qui est communément admis l'on peut faire certains choix : c'est ce que l'on appelle une marche. Pour tout compliquer, chacun pratique la typographie dans la vie courante sans le savoir, avec des règles variables selon le support.

On pourra ainsi distinguer :

Nous traiterons ici de typographie courante (celle-ci pouvant parfaitement être soignée), sauf à la section "codage et caractères spéciaux" qui traite plus particulièrement du HTML.

Espace

On remarquera qu'en typographie le mot "espace" est au féminin quand il s'agit du caractère :
UNE espace...

Signes simples

Les signes simples (signes bas) sont :
- la virgule ","
- le point "."
- les points de suspension "..."

La règle est : "signe simple, espace simple" ; l'espace se trouve après le signe.

Exemple :
Une virgule, un point. La suite... au prochain paragraphe.

Noter qu'il n'y a d'espace ni avant ni après l'apostrophe.

retour au sommaire

Signes doubles

Les signes doubles (signes hauts) sont :
- le point-virgule ";"
- les deux-points ":"
- le point d'exclamation "!"
- le point d'interrogation "?"

La règle est : "signe double, espace double" (une espace avant, une espace après).

Exemple :
Oui ? Non ! Voyez donc : c'est ainsi ; ça ne se discute pas.

On fera attention à ce que le signe de ponctuation ne soit pas rejeté au début de la ligne suivante (utiliser des espaces insécables).

retour au sommaire

Parenthèses, guillemets etc.

Parenthèses, crochets, accolades

On laisse des espaces à l'extérieur, mais pas à l'intérieur.

Exemple :
Nous dirons donc (sans insister) que l'on doit respecter les Règles de ponctuation (et de typographie).

Exception : pas d'espace entre la parenthèse finale et la ponctuation simple qui suit.

Guillemets droits, à l'anglaise et à la française

Guillemets droits " "

On applique la même règle que pour les parenthèses : on laisse des espaces à l'extérieur, mais pas à l'intérieur.

Exemple :
On consultera les ouvrages suivants : "La typographie pour les nuls" et "Typographie avancée".

Guillemets à l'anglaise “ ”

On les obtient avec la touche ALT et le pavé numérique :
ALT-0147 pour “
ALT-0148 pour ”
(ne marche que sous Windows)

On applique la même règle que pour les guillemets droits : on laisse des espaces à l'extérieur, mais pas à l'intérieur.

Exemple :
On consultera les ouvrages suivants : “La typographie pour les nuls” et “Typographie avancée”.

Guillemets à la française « »

[sous Windows]
On les obtient avec la touche ALT et le pavé numérique :
ALT-174 pour «
ALT-175 pour »

On applique la règle des signes doubles (espaces avant et après sauf s'ils sont suivis d'une ponctuation simple).
Exemple :
On consultera les ouvrages suivants : « La typographie pour les nuls » et « Typographie avancée ».

Tirets

Les pratiques divergent en typographie classique et en typographie courante, ainsi que selon les auteurs. On a fait ici un choix (marche) assez répandu mais qui n'est pas le seul possible.

Il existe trois longueurs de tirets, mais la plupart des logiciels ne font pas la différence.

Trait-d'union, mots composés (tiret court)

Pas d'espace :

C'est-à-dire que...
Où est-il ?
Y a-t-il un arc-en-ciel ?

Coupure (tiret court)

C'est la coupure en fin de ligne d'un mot trop long (souvent appelée césure, bien que l'usage classique réserve ce mot à la versification). On met un tiret à la fin de la première ligne (sans espace) et rien sur le début de la deuxième.
Exemple :
anticonsti-
tutionnellement

listes (tiret moyen)

Laisser une espace entre le tiret et le mot qui suit :
Noter qu'il existe deux écoles pour les listes :
1) pas de virgule à la fin de chaque élément de la liste, ni de point à la fin.
– un
– deux
2) un point-virgule à la fin de chaque élément de la liste, un point à la fin
– un ;
– deux.
L'on suivra de préférence la règle 2.

Incises (tiret moyen)

Mettre une espace avant et une espace après :
Le brave homme – pas si brave que ça, il faut le dire – ne dit rien.

Dialogues (tiret long)

— Ça va ?
— Oui, et toi ?
— Oui, et toi ?

retour au sommaire

Titres et unités

Titres

Mlle - Mme - Mmes - M. (et non Mr) - MM. - Me (maître) - Mgr (monseigneur)

Unités

Laisser une espace :
1,3 cm
1 000 000,00 F
20,6 %
Un appareil photo qui permet une durée d'exposition de 1/2000 s
Une carte au 1/25 000 [pas d'unité]

retour au sommaire

Divers

Citations tronquées

On utilisera (...) ou [...] :
Le brave Martin écrivait « À mon avis (...) tout ceci n'a aucune importance », et il avait raison.

etc.

"etc." = "et cetera" = "et caetera"

On ne met jamais de points de suspension après etc.

Acronymes

On écrit les acronymes en majuscules, avec ou sans points :
On écrira BASIC, COBOL, mais Pascal (qui n'est pas un acronyme),
O.C.D.E. ou OCDE...

Accents dans les titres en majuscules

Il est fortement recommandé de mettre des accents dans les titres
(ce qui peut lever certaines ambigüités) :
    ELEVES EN PLEIN AIR =ÉLÈVES EN PLEIN AIR ou ÉLEVÉS EN PLEIN AIR ?

Premier, première, deuxième...

On écrira 1er, 1re, 2e...

Siècles

Le siècle en chiffres romains petites capitales, suivi d'un e minuscule en supérieur (ou er pour premier) :
    Du ier s. av. J.-C. au xixe s. ap. J.-C.

Noms et prénoms

On écrira les initiales en capitales, les prénoms en minuscules et les noms de préférence en petits capitales, et sauf exception motivée (p. ex. bibliographie) les prénoms précèderont les noms :

Paul Martin

retour au sommaire

Bibliographies

Plusieurs normes existent. On pourra utiliser la forme suivante :
    NOM Prénom, titre, ville, éditeur, année, autres renseignements.
ou
    NOM Prénom, article, titre de revue, ville, éditeur, année, autres renseignements.
les derniers champs étant facultatifs.

Exemples :
    DUPONT Jules César, Ma vie, Paris,Éditions Dubois, 1950.
    DUPONT J.-C., La vie cachée des mouches, Revue des Naturalistes, Paris, InterEdiSciences, 1999, p. 15-16.

Il est également possible de mettre des références à une bibliographie dans un texte.

Exemple :
    Voir les ouvrages de J.-C. DUPONT [DUPONT96] [DUPONT97a] [DUPONT97b] pour plus d'information.

Et dans la bibliographie :

[DUPONT96] DUPONT J.-C., Les mouches ont-elles une vie cachée ?, Revue des Naturalistes n°15, Paris, InterEdiSciences, 1996.
[DUPONT97a] DUPONT J.-C., La vie cachée des mouches (I), Revue des Naturalistes n°20, Paris, InterEdiSciences, 1997.
[DUPONT97b] DUPONT J.-C., La vie cachée des mouches (II), Revue des Naturalistes n°21, Paris, InterEdiSciences, 1997.

retour au sommaire

Codage et caractères spéciaux

Codage

Dans les temps anciens (il y a 20 ou 30 ans), les caractères étaient codés sur un octet, ce qui limitait le nombre de caractères différents possibles simultanément à 256. L'utilisation de pages de codes permettait cependant de traiter différentes langues.

Les codages utilisés étaient l'ASCII, l'ASCII étendu, l'iso-latin (iso-8859-1 et iso-8859-15) etc.

Actuellement les logiciels travaillent en Unicode (UTF-8 le plus souvent) et permettent de coder simultanément les langues latines, asiatiques, l'arabe, le klingon, le linéaire A et à peu près tout ce que vous voulez (et même depuis peu les hiéroglyphes égyptiens).

On utilisera de préférence des formats de document dits ouverts pour assurer la pérennité des textes.

Caractères spéciaux (HTML)

Les caractères spéciaux peuvent s'écrire directement (en Unicode - UTF-8 si l'éditeur de texte utilisé le permet) ou sont représentés par des "entités". Ces entités peuvent s'écrire de différentes façons suivant la version de HTML

Les entités suivantes (tableau 1) peuvent s'écrire en HTML 4 ou en XHTML 1 sous la forme texte, décimale ou hexadécimale. En (X)HTML 5, elles peuvent s'écrire sous la forme texte, ou hexadécimale.

Entités HTML 1
caractèreentité
texte
entité en
décimal
entité en
hexadécimal
commentaire
"""""guillemet" droit
&&&&esperluette, ampersand
''''"apostrophe" droite
<&lt;&#60;&#x3C;plus petit que
>&gt;&#62;&#x3E;plus grand que

Les entités suivantes (tableau 2) peuvent s'écrire en HTML 4 ou en XHTML 1 sous la forme texte, décimale ou hexadécimale. En (X)HTML 5, elles doivent s'écrire sous la forme hexadécimale.

Entités HTML 2
caractèreentité
texte
entité en
décimal
entité en
hexadécimal
commentaire
" "&nbsp;&#160;&#xA0;espace insécable
À&Agrave;&#192;&#xC0;A accent grave
Â&Acirc;&#194;&#xC2;A accent circonflexe
Ç&Ccedil;&#199;&#xC7;C cédille
È&Egrave;&#200;&#xC8;E accent grave
É&Eacute;&#201;&#xC9;E accent aigu
Ê&Ecirc;&#202;&#xCA;E accent circonflexe
&euro;&#8364;&#x20AC;euro
æ&aelig;&#230;&#xE6;ligature ae
Æ&AElig;&#198;&#xC6;ligature AE
œ&oelig;&#339;&#x153;ligature oe
Œ&OElig;&#338;&#x152;ligature OE
«&laquo;&#171;&#xAB;guillemets français ouvrants
»&raquo;&#187;&#xBB;guillemets français fermants
&ldquo;&#8220;&#x201C;guillemets anglais ouvrants
&rdquo;&#8221;&#x201D;guillemets anglais fermants
----tiret quart-cadratin = tiret court [pour comparaison, pas une entité]
&ndash;&#8211;&#x2013;tiret demi-cadratin = tiret moyen (tiret d'incise)
&mdash;&#8212;&#x2014;tiret cadratin = tiret long (tiret de dialogue)
" "&thinsp;&#8201;&#x2009;Espace fine

Pour le HTML, voir sur le site du W3C les codes des caractères latin-1, des caractères spéciaux et des symboles :
http://www.w3.org/TR/2002/REC-xhtml1-20020801/dtds.html#a_dtd_Latin-1_characters

retour au sommaire

Quelques références bibliographiques

En complément sur la typographie, l'écriture et l'image imprimée :

Autres ressources :

retour au sommaire

Dernière mise à jour le dimanche 17 février 2013

Retour à la page d'accueil