Chrysostome BRUNETTEAU de SAINTE-SUZANNE

9 octobre 1809 - 8 juillet 1810

Les évenements tragiques qu'elle venait de vivre avaient plongé la colonie dans le désarroi le plus complet. Il fallait lui redonner confiance en ces heures douloureuses. Pour ce faire, le Général Decean nommera le 6 octobre 1809 le Colonel de Sainte Suzanne pour succeder au Général Des Brulys. Militaire d'un valeur exceptionnelle, Brunetteau de Sainte Suzanne était arrivé dans l'île de France en 1803, en même temps que le Général Decean.

Dés son débarquement à l'île Bonaparte, le Colonel de Sainte Suzanne adressera à la population une énergique proclamation qui fut accueilli avec enthousiasme.

Le colonel de Sainte Suzanne ne pouvait néanmoins accomplir des miracles et les anglais avaient décidé d'en finir avec la présence française dans les Mascareignes.

le 6 juillet 1810 les navires anglais étaient au rendez vous à 50 milles dans l'est de l'île.

L'expédition anglaise comprenait 21 bâtiments et 5 à 6000 hommes. Le 7 juillet les navires anglais étaient au large de Saint Denis.

Tôt le matin 3 bâtiments étaient signalés. A 8 Heures il y avait 5 navires ennemis entre St Denis et la Rivière St Jean.

A 9 heures la frégate la Néréide passe devant la rade de la capitale et va mouiller à la Chaloupe.

A 10 heures dix navires sont signalés.

A midi 18 bâtiments sont en vue et les préparatifs de débarquement se mettent en place.

les troupes anglaises débarquent à la Rivière des Pluies et à la Grande Chaloupe afin de prendre St-Denis en tenaille.

Quelles étaient les forces dit Colonel de Sainte-Suzanne ? Pour défendre St Denis il ne disposait que de 4 compagnies comprenant 260 hommes et quelques gardes nationaux.

Pour énergiques et glorieux que furent les combats leur issue était inéluctable.

Le 8 juillet sur le plateau de la Redoute eut lieu l'ultime affrontement. La garnison tenta d'arrêter là les troupes anglaises qui descendaient de la Montagne. Les combats furent sanglants.

Malgré les actes héroïques de nos soldats l'issue fatale était acquise. Après avoir entendu à 17 heures les rapports des chefs de service et des commandants de poste sur la situation la décision est prise de proposer au commandant anglais une capitulation.

A 18 heures, au 133 de la rue St-Joseph dans une maison appartenant au sieur Dubourg la capitulation est signée.

Le Général de Sainte-Suzanne avait fait l'impossible. Les officiers anglais salueront la bravoure et le qualifieront "de meilleur officier des Français dans l'Inde"

Le Général de Sainte Suzanne rentra en France le 15 février 1811. Il servit jusqu'en 1819.

En apprenant la Révolution de 1830 le Successeur du Général Des Brulys se suicidera à son tour le 1er août 1830 à Clermont Ferrand.

Il avait quitté l'Armée avec le grade de Maréchal de Camp En 1836 le Maréchal de Camp Duvivier demanda que son nom fut inscrit sur I'Arc de Triomphe.